mercredi 21 mars 2012

La conscience fonctionne toute seule...

L'Esprit fait le travail tout seul
notre seul rôle est de lâcher prise...
et de laisser les choses se faire.

Tout se passe uniquement dans notre conscience et pas ailleurs.
La preuve c'est que dans nos rêves nocturnes il n'y a personne d'autre que nous
et que nous n'avons rien à faire qu'à observer ce qui se passe.

Comment vivre dans le présent?

Il existe beaucoup de livres qui tentent de nous enseigner comment vivre dans le présent et qui en fait ne font que compliquer les choses...Au chapitre 1 ils nous expliquent en général à quel point le présent est une dimension merveilleuse, où tout est censé se résoudre de soi même et dans les chapitres suivants, ils nous donnent en général des techniques pour transmuter nos émotions, nos désirs, etc et en extraire le précieux présent...

Or le seul problème c'est que quoi qu'on fasse,on ne peut pas quitter le présent...Donc, comment puis je trouver mes clefs dans l'univers si elles sont dans ma main...Si le seul présent est ici...et que je le cherche ailleurs...il ne peut que m'accompagner, insaisissable...où que j'aille...

Donc la réponse peut être frustrante mais c'est une brutale évidence : le présent est ici, je n'ai pas à le découvrir, j'ai juste accepter l'évidence : JE VIS DANS LE PRESENT ET JE NE PEUX PAS Y ECHAPPER...

lundi 12 mars 2012

En finir avec les questions

D’un point de vue « scientifique », il n’y a pas d’autre réalité que le Présent…Et ce que l’on appelle le Présent ne peut jamais cesser de l’être. C’est une source qui jaillit, toujours nouvelle de l’Inconnu…"L’instant présent", lorsqu’on y pense est déjà passé…C’est un « flot » plus qu’un état...

Ce flot de la Vie est ce qu’on appelle « l’Inspiration ». C’est ce que les religions appellent « Dieu », on appelle aussi cela un « mystère » parce que notre raison est incapable d’en comprendre ou d’en maîtriser le sens…

La raison n’est pas faite pour comprendre, elle est faite pour se nourrir du mystère et s’y abreuver…

Se poser des questions nous fait donc vivre dans le passé parce que nous posons toujours nos questions en fonction de ce que nous croyons avoir compris…et qui est le résultat de notre éducation et de nos conditionnements… Et lorsqu’on a des problèmes et qu’on essaie de les résoudre c’est justement qu’à un moment,on a perdu le contact avec le présent et le mystère et on vit prisonnier de l’enfer illusoire d’un passé qui n’existe pas…

D’un point de vue de « réalité », ce qu’on appelle « le passé » ne peut jamais avoir d’existence. On peut montrer au présent des éléments comme des photos qui semblent témoigner du passé mais jamais le passé lui-même. On peut évoquer des souvenirs ou des traumatismes mais ce ne sera qu’une interprétation au présent de ce qui n’est pas présent et qui ne pourra plus jamais l’être…L’Etre ne peut être qu’au présent et il est toujours neuf par nature. JE SUIS a une réalité, j’ETAIS est un souvenir...


Seul le présent existe, constamment porteur de « nouvelles nouvelles » le reste fait partie de la mémoire c’est dire que ce sont juste des données dans un ordinateur…Des traces, des fossiles…Que les questions entretiennent.

Ce n’est pas un mal de se poser des questions puisque de toutes façons je vis toujours dans le présent, que je pense au passé ou pas. C’est juste comparable au fait de parler du « mauvais repas » servi un jour avant alors que devant moi, maintenant, se trouve un festin…Le seul résultat c’est que je ne profiterai pas vraiment du festin…

Aux questions et jugements sur le futur s’applique le même raisonnement…Si je ne vis pas à l’écoute silencieuse et obéissante du présent j’appliquerai à mon futur les mêmes principes que ceux que j’ai utilisé par le passé…C’est pour ça que les gens reproduisent les mêmes "problèmes" qui sont souvent ceux que leurs ancêtres leur ont transmis… Seuls les questions et les jugements nous enferment dans ce que nous apprenons le cycle des « problèmes »…

Ne pas se poser de question et ne pas juger n’est pas une morale à adopter. C’est une nouvelle habitude à prendre. Si je n’ai pas de question, je n’ai pas de problèmes. Si JE suis LE PRESENT dans toute sa richesse et sa nouveauté, je ne sais même pas qui je suis puisque je suis toujours l’expression de la Vie au présent, toujours nouvelle… EN tout cas, JE SUIS… C’est ce qu’on appelle « ETRE »

La nouvelle attitude qui peut alors s’installer c’est l’écoute. J’écoute la vie me raconter son mystère c’est à dire MON mystère puisque sans cesse, une voix me souffle à l’oreille, au présent un message qui n’est destiné qu’à moi et qui me guide. L’absence de questions et de jugements permet seule d’exister dans cette nouveauté, cette renaissance et cette métamorphose constante… L'absence de questions et de jugements est la clé de l'INSPIRATION.