mardi 24 avril 2012

La foi simple d'un clavier d'ordinateur...

Un clavier d'ordinateur ne doute généralement pas, lorsque le doigt appuie sur la lettre "a", en général, un "a" apparaît à l'écran... C'est cette simplicité qu'il nous faut retrouver si nous voulons vraiment cesser d'être esclaves de nos "idées" et de nos émotions...

jeudi 19 avril 2012

Lorsque la souffrance pèse et décourage...

Un jour, une personne qui me demandait une consultation m'a posé une question : "Est-ce que ça marche à 100%" et je lui ai répondu "Oui, ça c'est certain..."
Car en fait, lorsque j'ai réalisé pleinement qu'il y n'y a que moi dans cette histoire et que toutes ces idées qui me séparent de moi sont en moi , le plus gros du travail est fait...
Après c'est juste une question de lâcher prise pour laisser cette autre partie de moi qu'on appelle "le subconscient" faire le travail...
Je pense souvent à Moïse avec son bâton, guidant les hébreux hors de l'esclavage à travers le désert...
Il est en "mission divine", il est "inspiré", une voix lui dit "Moïse écoute ma voix" marche, aie confiance...
Moïse sait qu'il n'y a pas d'autre destination que le "retour" à la Source "Jérusalem"...l'Unité retrouvée, une ville qui n'est pas éclairée par des astres extérieurs mais illuminée de l'intérieur des choses...

Le fait que Moïse sente dans chacune de ses cellules qu'il n'y a pas d'autre voie que ce chemin ou il marche est la confirmation que "ça marche à 100%" puisque s'il ne marche pas lui-même, personne ne marchera à sa place...Et son bâton est là pour le lui rappeler...C'est un bâton magique qui permet d'ouvrir la mer des "mémoires" et des idées fausses...

Moïse en bave souvent mais il serre les doigts sur son bâton et la voix lui dit "Avance,"Je" suis avec toi!".Et Moïse continue.
Ce Peuple guidé par Moïse c'est le peuple de mes idées, le découragement, la plainte, la tentation de revenir vers mes vieilles idoles, à des peurs qui m'asservissent...Cela s'appelle "adorer le veau d'or"... Mes idées me soufflent souvent : "Moïse se trompe on était si bien avant...revenons vers l'esclavage..."
Mais le Peuple des idées ne peut rien faire tout seul, il n'existe pas sans guide...Moïse est l'axe qui soutient l'édifice.

Je suis à la fois Moïse, le peuple des Idées, le désert, le bâton, tout...Il n'y a donc nulle part "ailleurs" ou je puisse ne pas être avec ce que je suis...C'est rassurant. C'est mon chemin et je l'aime parce qu'il m'appartient et que cette "Jérusalem" vers laquelle je chemine comme un pélerin, je la connais déjà puisqu'une partie de moi y est déjà installée depuis toujours et quelle m'appelle...Et je lui réponds silencieusement "J'arrive"... Je serre les doigts sur mon bâton et continue ma route vers cette voix qui me guide...

Et le plus beau de l'histoire c'est que parfois toutes les voix se taisent et qu'il n'y a plus que le désert, paisible et silencieux, rien, personne...

dimanche 8 avril 2012

"Alléluia! Christ est ressuscité!"

Notre langage est un outil indispensable
mais à double tranchant.
Né du vide et y retournant,
il génère dans l'esprit
des formes pensée.
Ces formes impalpables,
invisibles à l'oeil ordinaire
habillent le silence
pour le révéler,
elles pointent toutes
vers leur origine,
c'est en ce sens qu'elles
nous révèlent
ce que nous sommes,
LE VERBE VIVANT...
LE POUVOIR INFINI DE CREER
Ni plus ni moins.

Le "JE PENSE DONC JE SUIS"
de Descartes
n'a jamais bien été compris.
Il ne valorise pas la pensée
et la logique,
il décrit juste une évidence,
l'évidence que s'il y a de la pensée
c'est qu'il y a aussi un JE (JEU) qui pense...
Descartes va aussi loin qu'il peut
dans le dévoilement de l'insaisissable évidence...
au delà du Je, ou en deça de lui,
il n'y a plus rien de compréhensible pour l'intellect
il faut lâcher prise
et se laisser porter par le mystère.
C'est le "saut pascalien",
c'est la transmutation Pascale :
crucifier la raison
reconnaître son impuissance définitive
pour réaliser l'omniprésence de l'ESPRIT que l'on nomme SAINT
afin de le distinguer de l'esprit raisonnant.

"Comment un homme peut-il renaître quand il est vieux?
Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître"
La question du Rabin Nicodème dans l'Evangile de St Jean
symbolise la dernière question que l'esprit logique pose
avant de laisser place à la Foi qui peut tout
Cette question précède le "lâcher prise" total.
Nicodème n'est pas un idiot
c'est un passeur de rive,
sa Parole est un pont posé sur l'inexpliquable
elle nous prend par la main
et nous conduit
vers le silence de la Vérité
qui libère.

Ell ouvre nos coeurs sur le Silence sacré
et la réponse du JE se fait alors entendre à travers la bouche de Jésus :
"Le vent souffle où il veut,
et tu entends son bruit;
mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va.
Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit."

Cette réponse contient tout,
ni humaine, ni divine, la vie est simplement ce qu'elle est,
notre capacité d'écoute garantit seule notre liberté,
on ne comprendra pas
et ce n'est pas important
parce que ce n'est pas le but.

Je laisse la vie me vivre,
je cesse de vouloir tout comprendre,
je me contente de "prendre"...
La vie n'est pas faite pour être "comprise"
elle est faite pour être prise,
comme elle vient...

En Esprit et en Vérité
JE SUIS ce que je suis,
sans hiérarchie,
c'est tout...

"Christ est ressuscité!"
Ce cri de joie pascale ne parle pas de Jésus,
il est en fait question de JE,
de NOUS,
de l'ouverture de nos esprits
à la vérité que nous sommes :
"Personne n'est monté au ciel,
si ce n'est celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l'homme qui est dans le ciel."


"Alleluia! Nous sommes tous ressuscités
parce qu'aujourd'hui l'univers tout entier
ouvre les yeux sur son immortelle divinité
et découvre un monde toujours neuf"!
N'est-ce pas merveilleux?

Ce n'est pas "religieux"
au sens restrictif du terme
au sens où l'on aurait à spéculer et à attendre pour l'éternité pour savoir si c'est vrai,
tous est ICI, ICI...MAINTENANT.

Jésus est scientifique,
en ce sens qu'il nous dit :"Allez-y,
regardez dans le télescope
et voyez qui nous sommes vraiment;
ce corps, cette chose limitée que vous appelez "humains"
n'existe pas,
ce corps est notre avatar,
un véhicule,
le vrai "JE" est omniprésent
eternel...
C'est là le Saut dans le Vide Divin
ou nous existons déjà depuis toujours et à jamais
On réalise ainsi que la pointe de l'iceberg
n'est pas l'Iceberg tout entier...

"Christ est ressuscité!"
c'est cela...
Une prise de conscience simple.
Se réveiller un dimanche matin
et réaliser notre vraie nature.
Etre capable à patir de cet instant de l'habiter pleinement.
C'est l'illumination tant attendue,
le "Satori',
la montée de la kundalini,
...
pas d'intérieur ni d'extérieur,
tout est tout
et tout est moi
de toute éternité.

Ouvrir les yeux sur ma vraie vérité,
pas intellectuellement,
non,
réussir à vivre ça à 100%;
La vraie FOI.
Réaliser qu'ici et maintenant
autour de moi,
partout et nulle part
il n'y a que le Royaume,
notre ROYAUME à tous
dont le plus infime grain de poussière
est un élément indissociable...

Qu'on le veuille ou non.
La Vie est vie par nature...

"Joyeuses Pâques à tous et à chacun
et Bienvenue chez nous
le Royaume infini dont en fait, nous ne sommes jamais sortis vraiment.

mardi 3 avril 2012

Le pouvoir du "Oui"

Rechercher,
c'est encore le rêve,
c'est encore vouloir en rajouter,
juger, choisir entre ceci et cela...

Rechercher c'est affirmer
que l'on n'a pas encore trouvé
alors que la seule chose qui nous manque
c'est d'arrêter de croire qu'il manque quelque chose.

Rechercher et prier pour trouver
c'est penser que le Créateur est distrait
et qu'il ne voit que ceux qui prient.


Rechercher, c'est d'une certaine manière
dire "non", non à ce qui est
alors que tout ne peut commencer
que par ce qui est...

La vraie prière
ne cherche rien
elle dit simplement OUI,
un OUI franc et massif
à la Vie...Quelle que soit son apparence...