mercredi 6 mars 2013

L'expérience directe de la MANNE


Ce qu'on appelle «manne» est le jaillissement de la vie elle-même, le flot de la Source. La « mana » ou « manne » se manifeste toujours comme expérience, quelle que soit l’expérience : argent, nourriture, sommeil, amour, gens dans la rue, tout est «mana».

La manne coule dans notre vie même lorsque nous ne sommes pas dans un état «zéro». Elle ne peut pas ne pas couler puisque c'est la vie elle même qui se manifeste comme «présent».

La chose qui se passe lorsqu’on est dans un «état de mémoire » , c'est que nous ne remarquons pas que tout ce qui nous arrive est le flot de la manne. Nous mettons sur cet état des noms et des émotions qui nous amènent à vivre les expériences dans le cadre de notre pensée dualiste (bonne ou mauvaise, j’accepte ou je rejette).

C'est ainsi que nous perdons les chances de dépasser nos limitations intérieures. C’est aussi la façon dont nous limitons ou perdons l'aspect enrichissant de toutes les expériences qui nous sont offertes par la vie. Par exemple, voir des pigeons dans un parc est une pure manifestation de mana, mais ce que nous faisons de ces pigeons sera affecté par les souvenirs qui ressurgissent de notre base de données interne (on passe de "zéro neutre »à « contenus mémoriels »).

Une personne âgée pourra ainsi profiter de l’expérience en donnant pain aux pigeons, ceux-ci lui permettant de se sentir aimée et moins solitaire tandis que d’autres personnes pourront détester les pigeons, certains pourront même pas les remarquer parce que d’autres pensées peuvent être plus importantes pour eux ...

Ainsi la «manne» est la réalité se déroulant instant après instant comme un pur potentiel illimité de sensation et d’émotion. C'est ce que certaines religions appellent le «Verbe de Dieu ». Il est dit qu'il doit être entendu dans "le désert" c’est à dire dans un état d'esprit libre de tout concept. La manne pourra ainsi être reçue dans un état de nouveauté absolue appelé «zéro» ou associée à d'anciennes données (« con-fusion »).

Dans tout les cas c’est le CHOIX CONSCIENT du point de vue adopté qui va déterminer si l'expérience est «ouverte» et créative ou « fermée » et conservatrice (C’est à dire « divine » ou « humaine »).